Créer une élite de « surhomme » ne sert à rien

Il y a une croyance dans cette époque moderne, qui nous dit : il n’y a des « alphas » (les hommes beaux, forts, intelligents) que parce qu’il y a des bêtas (des sous hommes qui suivent les alphas comme des moutons.)

 

Ceci est une fausse croyance, qui s’appuie sur l’idée que « tout est une question de contexte. »

 

Il n’y a des grands que parce qu’il y a des petits.

 

Le raisonnement se tient dans un premier temps.

Mais une fois qu’on y réfléchit bien, qu’on connaît un peu l’Histoire et que l’on prend en compte le critère monogamique de notre civilisation, cela ne tient pas debout.

Prenons plusieurs exemples.

 

La Grèce antique de manière générale :
Tous les hommes se devaient d’être virils, courageux, et prêts à mourir pour leur cité. Tous.

Les seuls « sous hommes » qu’il y avait à cette époque étaient mis au ban de la société et ne pouvaient en conséquence plus avoir accès à une descendance.

 

Donc dans ces temps anciens, être un homme « alpha » était la règle. Ils étaient tous plus ou moins égaux dans l’excellence.

 

La question est la suivante :

Dans notre société occidentale, où la monogamie est la règle depuis très longtemps, à quoi cela sert qu’il y ait une minorité d’hommes véritables et une grande majorité de sous hommes ?

 

Car la règle reste toujours la même.

Quand on n’est pas un homme véritable, on a toujours autant de mal à trouver une femme et à lui faire des enfants.

 

La minorité d’alpha ne pourra pas prendre plusieurs femmes et donc avoir un réel avantage de sa condition.

 

C’est juste un orgueil mal placé que de vouloir que les sous-hommes restent des sous-hommes pour profiter des femmes qui cherchent désespérément des hommes, des vrais.

 

Ces alphas voudraient en quelque sorte rester au dessus de la masse pour ne jamais avoir à être en compétition avec d’autres hommes.

 

Mais faut bien comprendre que ce manque d’hommes mine toute notre société de l’intérieur, notamment en termes de natalité.

 

Et la société va lentement mais sûrement vers un déclin démographique. Donc si on veut sauver l’occident, il ne faut pas créer une petite élite de surhommes. Non.

 

Il faut reformer des hommes à grande échelle.

Et ceux qui veulent à tout prix rabaisser les autres hommes pour qu’ils n’aient jamais confiance en eux, ne font que participer à cette décadence.

 

L’homme d’aujourd’hui, se doit d’aider ses prochains à devenir meilleurs et à les encourager à se dépasser.

 

Pas à prendre de haut et traiter comme de la merde tous les autres hommes qui ont été dévirilisés par cette société.

Comment faire concrètement pour agir autour de soi ?

 

Dans vos groupes d’hommes (je vous recommande d’en avoir un si ce n’est pas déjà fait) n’excluez jamais des petits gars. Profitez en pour les inclure dans votre groupe et les rendre meilleurs, en leur donnant des conseils de muscu, de drague, de nutrition etc.. Poussez les à donner le meilleur d’eux mêmes. Motivez vous les uns les autres.

Ce n’est pas du temps perdu.

 

En faisant cela vous combattez de manière concrète le déclin démographique qui ronge nos sociétés occidentales.

Il faut donner envie aux femmes de fonder une famille.

 

Et ce ne sera jamais le cas si les hommes actuels restent en grande majorité des enfants.

 

La Nouvelle Sparte

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :