Boire ou ne pas boire ?

L’alcool fait partie de notre mode de vie occidental.

Mais sa consommation est aujourd’hui beaucoup trop importante et affecte directement la qualité de nos hommes.

 

Cette consommation d’alcool excessive et souvent journalière, nous vient de l’image de notre père. Il buvait du vin et de l’alcool aux repas, et puisque nous étions enfants il nous était interdit d’en boire.

 

Résultat à l’âge adulte nous voulons faire comme notre père.

 

En quelque sorte, l’alcool est un symbole de virilité et de maturité alors que paradoxalement ça provoque absolument tout le contraire chez les hommes.

 

On le sait désormais. L’alcool baisse la testostérone d’un homme.
Par exemple, si vous buvez 10 bières, cela baisse votre testostérone de plus de 20 % jusqu’au lendemain, ce qui est juste énorme.

 

Et si vous avez l’habitude de boire 3 bières par week-end, ce qui n’est pas excessif, votre taux de testostérone baisse de 6,8%.

 

Et 6,8 % ce n’est pas rien. Saviez vous que les sportifs, pour échapper aux tests anti dopage se faisaient injecter de toutes petite dose de testostérone. Et cette augmentation de testostérone de quelques pourcents booste leurs performances, jusqu’à pouvoir concurrencer les champions. Juste avec une petite dose indétectable.

 

La testostérone fait beaucoup de choses. Mais elle n’agit pas seulement sur le corps. Sinon je ne ferai pas d’article sur le sujet.

 

Cela affecte aussi votre mental. Le plus important.

 

La joie de vivre, la sociabilité, l’ambition, la volonté et la discipline d’un homme sont des choses qui dépendent totalement de la testostérone. C’est prouvé scientifiquement désormais.

 

Les hommes qui n’ont pas de beaucoup de testostérone sont littéralement des flaques, et sont pour le plus souvent malheureux et dépressifs.

 

L’image du guerrier viking buvant des litres de bières cul sec n’y est pas pour rien. On croit qu’en faisant la même chose on deviendra comme lui. Sauf que non. Lui le gros viking de 100 kg de muscle est comme ça grâce à sa génétique.

Et il ne fait que la dilapider en faisant ça d’ailleurs, mais sa puissance reste colossale, si il boit beaucoup ou non cela ne change pas grand chose. Mais, si un homme qui n’a pas beaucoup de puissance se met à faire pareil, il deviendra la moitié de l’homme qu’il était.

 

Tout dépend du niveau de testostérone de l’homme en question.

 

Pour ceux qui n’en n’ont pas beaucoup je conseille fortement de limiter la consommation d’alcool et pour ceux qui en ont plus ils peuvent se le permettre, mais faut qu’ils fassent attention aussi.

 

Et puis, j’aime bien me référer à l’antiquité.

 

Comment buvaient les grecs ? Il buvaient du vin lors de grandes fêtes où ils pouvaient débattre entre eux. Il en buvaient juste un peu pour délier les langues et en coupant leur vin avec de l’eau de 1 à 5 fois ! Et ça m’étonnerait que les philosophes buvaient de manière à perdre leur lucidité dans un débat.

 

Pareil pour un guerrier. Je doute qu’il avait envie d’avoir une moins bonne récupération et de perdre ses capacités physiques auxquelles il tenait tant.

 

Pour conclure, je pense que pour être un homme réellement viril, qui a de la discipline, de la volonté, il faut sérieusement limiter sa consommation d’alcool.

 

C’est la testostérone qui va vous permettre de devenir une meilleure personne. L’alcool fait baisser la testostérone et donc la possibilité de se sortir de ses mauvais penchants.

 

Autant mettre toutes les chances de son côté et de limiter à des occasions pour partager des moments d’amitiés et des moments de fêtes.

 

Et dans cet article je me suis bien gardé de parler des risques de cancers, des problèmes de foie que cela peut occasionner. C’est un poison et il ne faudrait pas l’oublier.

 

La Nouvelle Sparte

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :