Peaky Blinders : Série à regarder ?

Peaky Blinders est une série tv qui nous plonge dans la ville de Birmingham dans l’époque de l’après 1ère Guerre mondiale.

On y retrouve une famille, les Shelby qui tentent de faire fortune sur des paris Hippique illégalement.

Cette série est bien écrite. Les dialogues sont excellents. Mais surtout c’est une série d’hommes.

Pas de féminisme à la con là dedans, même si dans la 4e saison il y en a un peu, il est quand même souvent tourné en ridicule.

Que peut-on retenir de cette série ?

Que le clan, et plus particulièrement la famille sont à la base de tout, pour faire face et s’en sortir dans ce monde.

C’est surtout ça qui me plaît dans les séries de gangsters. Des hommes libres qui tiennent tête à un État grâce à une entraide.

Car bien souvent on a tendance à l’oublier, que l’État est tout sauf notre ami, ou notre allié.

Un État c’est une mafia qui a réussie, ne l’oubliez pas. Moins il y a d’État et mieux nous nous portons.

Depuis que nous vivons dans nos sociétés modernes qui connaissent l’abondance en Occident, nous nous sommes peu à peu passés des réseaux, qui étaient totalement indispensables pour survivre : Perte d’emplois, agressions physiques, perte de logement, etc..

Le clan pourvoit à tout.

C’est ce qu’on peut retenir de cette série finalement.

D’avoir une bande d’hommes sur qui compter en toute circonstance pour faire face à l’adversité du monde.

Oui l’union fait la force comme dirait l’autre. Mais l’union fait la force que lorsqu’on a un ennemi en commun. Ne l’oublions pas.

Le fait de se mettre à la place des méchants, permet de voir qu’en réalité, il n’existe pas de bien universel. Il n’y a un bien que pour nous même, notre famille et nos proches. Le reste n’est une vue de l’esprit.

Bref, c’est une série qu’il faut voir quand on est un homme. Elle ne va pas vous infuser des idées de merdes, mais des idées viriles. Et c’est tout ce dont nous avons besoin aujourd’hui.

La Nouvelle Sparte

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :