Le socle de la patrie et de la nation : L’homme

Un homme doit savoir s’engager et éprouver un sentiment d’appartenance et de redevance envers sa famille et son peuple.

 

De tout temps, les hommes se sont vus attribuer la tâche de défendre ces deux choses.

 

Du modèle éducatif de la Grèce Antique à la mobilisation générale de 1939, certaines générations ont eu à combattre quand d’autres faisaient le service militaire.

 

Les spartiates étaient soumis à l’agogé, les citoyens athéniens devaient aller à l’éphébie : les cités orchestraient dès le plus jeune âge la vie de leurs fils dans l’optique d’en faire des combattants et d’en faire des citoyens actifs.

 

Durant la Révolution française, on met en place le système de conscription afin de lever massivement des troupes. Les hommes n’étaient alors pas destinés à prendre les armes, mais on a remplacé l’éducation stricte antique par la fibre patriote et nationale.

 

En définitive, tous étaient guidés par l’amour de leur patrie et leur sens du devoir, que ce soit pour la défense de leur cité ou l’exportation d’idéaux et de valeurs qui unissent la nation.

 

Napoléon disait  » L’amour de la patrie est la première vertu de l’homme civilisé  » .

 

Il faut s’inspirer du passé pour retrouver les méthodes de fabrications d’hommes et de citoyens patriotes, et cela passe par l’apprentissage et l’expérimentation de l’autorité, de la rigueur, de la discipline, de l’honneur et du respect.

 

Autant de valeurs fondamentales pour être un homme.

 

Avec l’armée de métier et l’arrêt du service militaire obligatoire, de moins en moins de volontaires s’engagent, les sentiments d’appartenance et de solidarité au sein d’un même peuple se manifestent de moins en moins et les nouvelles générations se sentent très peu concernées par leur devoir de citoyenneté.

 

La jeunesse est en manque de repères, pour de multiples raisons ( formatage à l’école, suspicion envers les élites, abrutissement des masses via de multiples programmes… ).

 

Elle a perdu toute notion d’autorité, de respect et de discipline nécessaire à un homme pour s’accomplir.

 

Comment alors retrouver toutes ces valeurs ?

 

-Fondez des groupes, des bandes, des communautés de gens qui pensent comme vous. Seul vous ne ferez rien. Avec des hommes de valeurs vous ferez tout ce que vous voudrez. Vous regrettez la société d’avant où il existait encore des hommes dignes de ce nom ? Créez votre propre société.

 

-Lisez des livres ! La Nouvelle Sparte propose sa bibliothèque idéale dans sa Boutique, et peut ainsi vous montrer par quoi commencer, en ce qui concerne les classique de littérature, histoire, philosophie. Appropriez vous l’héritage et les valeurs des vôtres!

 

Soyez fiers de ce passé, transmettez le et répandez cette fierté autour de vous. De la même manière, restez fidèles à votre famille et à vos proches et aux valeurs qu’ils vous ont inculqué, si tant est qu’elles soient bonnes, ce qui n’est pas toujours le cas.

 

Si ce n’est pas le cas, éduquez vous vous mêmes, et devenez les pères que vous n’avez jamais eu en prenant en exemple les grands hommes qui ont fait l’histoire.

 

La Nouvelle Sparte

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :