Réflexion sur l’amitié

“Soyez dans le monde et non pas du monde”

 

Quelle richesse contenue dans si peu de mots! Voilà un cap à se fixer pour guider la recherche et la persévérance dans les amitiés les plus exaltantes. “Être du monde” c’est prendre ce qu’il y a de plus mauvais dans ce monde, c’est être inconsistant.

 

C’est accepter d’avoir un comportement qui se confond avec la médiocrité actuelle. C’est aussi accepter toutes les ruses lâches de ce monde : mensonge, escroquerie, dissimulation… Et ce n’est pas la vocation de l’Homme qui redressera la situation de ce monde; voilà pourquoi il est nécessaire de se contenter d’être “dans le monde”: y habiter sans en adopter les travers, chercher ce qu’il y a de meilleur à en tirer, car malgré les apparences il y a toujours de bonnes et belles choses dans ce monde , “il faut casser la roche pour trouver le diamant”.

 

Mais il est impensable d’y arriver seul, car seul on ne peut rien.

 

Comment espérer trouver sa vocation dans ce monde, corriger ses défauts, s’élever, grandir intellectuellement et moralement, sans amis francs véritables et droits? Voilà pourquoi il est essentiel de s’entourer d’amis habités de désirs semblables et ayant la ferme résolution de grandir ensemble.

 

Le terme “ensemble” implique une réciprocité dans l’amitié. Réciprocité de la franchise, c’est à dire ne pas hésiter à dire franchement à l’autre, et chaque fois que cela est nécessaire ce qui n’est pas en adéquation avec la vie choisie. Corriger les défauts, exalter les qualités.

 

Réciprocité de l’affection mutuelle, car il n’est pas possible de se dire ami de quelqu’un sans l’affection profonde qui va avec: l’amitié se construit d’abord sur l’amour de l’autre malgré ses défauts, et cet amour donne les forces nécessaires pour relever l’autre, corriger patiemment et avec discernement.

 

Les réflexions qui se dégagent de discussions franches sont riches d’enseignements et permettent de fixer de nouveaux objectifs à atteindre ensemble, chaque fois plus exigeants.

 

Les moments de qualité partagés renforcent les liens d’amitié. Les vrais amis se comptent sur les doigts de la main, a t-on l’habitude de dire, et ces amis influencent profondément notre manière d’être et d’appréhender les épreuves de la vie, mais aussi les joies.

 

Il est donc essentiel de bien les choisir: prendre le temps de reconsidérer nos relations en vérité, et une fois discernées, d’en parler avec l’autre pour établir la réciprocité évoquée plus haut.

 

Cette reconsidération amène aussi inévitablement à écarter ceux qui “polluent” cet idéal de vie : tout simplement arrêter leur fréquentation, ou alors faire œuvre de charité et aborder de manière franche le sujet avec la personne concernée, en étant conscient de la fragilité de cette relation ( une amitié naissante, ou alors la confirmation que la personne est définitivement néfaste ).

 

Les sacrifices qui constituent un tel choix de vie sont nombreux et peuvent sembler trop importants, pourtant c’est pour un bonheur plus durable et vrai, et non plus des instants de plaisirs éphémères, qui n’apportent rien et ne construisent pas.

 

Les bienfaits de telles amitiés, franches, profondes et claires sont nombreux. En voici un parmi tant d’autres : le soutien mutuel dans l’idéal de vie choisi. À la manière d’un balancier, l’un peut soutenir l’autre lorsque la faiblesse le prend, et réciproquement.

 

Lorsque tout semble se dérouler pour le mieux, allier ses forces pour avancer plus vite. Et lorsque les deux ne ressentent plus l’envie d’avancer? Ils trouveront dans leurs autres vrais amis le soutien nécessaire et les forces pour se remettre dans le droit chemin.

 

Cultivons ces amitiés, pour mener le bon combat, le seul combat juste qui sortira notre monde de la torpeur dans laquelle il est plongé.

 

WdL

La Nouvelle Sparte

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :