De la démocratie en Amérique : Souvenirs, L’Ancien Régime et la Révolution

31,00

Catégorie :

Description

Alexis de Tocqueville (1805-1859) reste l’indispensable passeur pour l’Amérique, le maître incontesté de ceux qui vont y étudier la démocratie libérale. Dès sa parution, en 1835, De la démocratie en Amérique fut un événement pour tous ceux qui réfléchissaient des deux côtés de l’Atlantique sur l’art de gouverner les sociétés modernes.
Quinze ans plus tard, dans ses Souvenirs, Tocqueville tire la leçon de son expérience de député sous Louis-Philippe et de ministre de la IIe République. La démocratie française, nourrie de mythes jacobins, se révèle incapable d’atteindre à la stabilité de la démocratie américaine. Reste à traquer en historien les origines du penchant français pour la toute-puissance de l’État. L’Ancien Régime et la Révolution (1856) découvre la centralisation administrative en germe dans la monarchie absolue. Le premier, Tocqueville doute que 1789 opère une rupture dans l’histoire de France. Plus de deux cents ans de commémorations de notre glorieuse Révolution n’ont pu éliminer ce doute.
Histoire, sociologie ? L’oeuvre de Tocqueville est rétive aux classifications. À travers les domaines les plus variés, elle nous offre, avec une lucidité qui défie le temps, le portrait de la France d’aujourd’hui : l’Amérique comme l’ancienne France nous renvoient notre image, dévoilant notre difficulté persistante à concilier la liberté et l’égalité, le libéralisme et la démocratie.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “De la démocratie en Amérique : Souvenirs, L’Ancien Régime et la Révolution”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.